« Pourquoi le JT de 13H sur TF1 de Jean-Pierre Pernaut a toujours été très politique »

0
6

Il aurait pu fêter ses 33 ans en février prochain. Il s’arrêtera donc à son 32e anniversaire. Le phénomène médiatique Jean-Pierre Pernaut a annoncé son départ du 13H de TF1, pour se consacrer à d’autres projets au sein de la chaîne. A cette occasion, nous republions l’interview vidéo du journaliste Raphaël Garrigos, auteur de « La Bonne Soupe » (éditions Les Arènes) dans lequel il décortique les grosses ficelles du journal télévisé de 13 h le plus regardé d’Europe (environ 40 % de parts de marché et plus de 5 millions de téléspectateurs).

Pas politique, le 13 h de « JPP », vraiment ? « C’est au contraire un JT très politique, et très “marketé”, à destination d’un public âgé et rural, et que TF1 se figure conservateur’ », rappelle le journaliste Raphaël Garrigos, dans cette tribune vidéo accordée à « l’Obs ».

Avec sa coauteure Isabelle Roberts, également fondatrice du site d’info Les Jours, Raphaël Garrigos avait donc publié en 2006 « La Bonne soupe » (éditions Les Arènes), ouvrage qui était tombé comme un pavé dans la mare de TF1.

Dans ce JT, l’actu du jour n’est jamais oubliée, mais expédiée en cinq minutes. Le reste ? Des reportages qui « dorlotent » le téléspectateur, qui le divertissent, avec des belles images et des recettes sur le gâteau à l’armagnac et le chabichou. Sans oublier la météo, qui ouvre en fanfare tous les JT, même en cas de gros événements.

Quand l’actu se fait pressante, Pernaut chausse ses lunettes de provincial – forcément ? – conservateur pour égrener des sujets autour de la « galère » des usagers (il n’y a jamais de « citoyens », seulement des « clients » pour Pernaut, rappelle Garrigos) ou des zadistes évacués, « une info que l’on attendait depuis longtemps », ne peut s’empêcher de lâcher JPP. Lequel est rarement pris en « flag » de délit d’opinion, mais « hausse souvent les sourcils, ou soupire. Pernaut soupire beaucoup », note Raphaël Garrigos.

Si Emmanuel Macron souhaite se rabibocher avec un public âgé, conservateur, plutôt catho, qui a vu sa pension de retraite ratiboisée par la hausse de la CSG, on comprend mieux le choix de ce JT. Le présentateur de 68 ans sera-t-il à l’offensive face au président, de 28 ans son cadet ? Chacun son métier, et les vaches seront bien gardées.

40 % de fainéants, ils pouvaient rentrer à la maison pour le 13 heures avec la journée continue et le temps dans les transports.
Nos concitoyens ultramarins se levaient même la nuit pour le voir .
TF1 a été soldé à sa privatisation avec l’argent des contribuables et de ceux qui ont payé la redevance jusqu’à cette date de privatisation soit de 1947 à 1988.


SOURCE: https://www.w24news.com/news/pourquoi-le-jt-de-13h-sur-tf1-de-jean-pierre-pernaut-a-toujours-ete-tres-politique/?remotepost=274848

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]