Sainte-Marie-la-Mer: seins nus sur une plage, elles sont sommées de se rhabiller par des gendarmes

    0
    56

    Ils ont beau plaider « une maladresse » ce mardi sur leur page Facefook, la polémique continue d’enfer. Surtout, la question reste posée: le monokini serait-il devenu illégal en France? Trois femmes qui bronzaient seins nus, jeudi dernier, sur une plage de Sainte-Marie-la-Mer dans les Pyrénées-Orientales, ont vu débarquer deux gendarmes qui les ont priées de remettre illico le haut de leur maillot de bain.

    « J’étais tellement choquée de ce qui se passait, c’est mon âme de féministe qui a parlé. Je leur ai demandé si pour eux, bronzer les seins nus était une atteinte à la pudeur? Ils m’ont demandé de circuler et ont quitté la plage », a confié une vacancière à France 3 Occitanie.

    L’intervention a été confirmée par la mairie de Saint-Pierre-la-Mer, qui a précisé à la chaîne régionale que l’action des forces de l’ordre était consécutive à la plainte d’une famille, dont les enfants auraient été choqués par la vue des poitrines.

    Face à une vague de critiques, la gendarmerie nationale des Pyrénées-Orientales a publié un communiqué sur sa page Facebook ce mardi en début d’après-midi. Elle évoque « une action de médiation qui demeure néanmoins une maladresse ».

    Que dit la loi? En France, rien n’interdit de profiter du soleil ou de la baignade les seins nus sur une plage. Toutefois, certaines municipalités ont décidé d’interdire le monokini ou le string de bain par arrêté. Une amende de 38 euros peut alors être dressée dans certains cas. Mais à Sainte-Marie-la-Mer, aucune législation particulière ne s’applique et ces femmes auraient donc pu refuser de remettre le haut.

    Le communiqué des gendarmes: « Les médias et réseaux sociaux se font l’écho depuis hier de l’action d’une de nos patrouilles présente sur le littoral pour sécuriser les plages et les commerces. Voici quelques éléments de compréhension sur cette action de médiation qui demeure néanmoins une maladresse. »

    « Le 20 août dernier, une patrouille de deux gendarmes a demandé à trois personnes qui bronzaient seins nus sur la plage de Sainte-Marie-la-Mer de remettre le haut de leur maillot de bain. Leur action faisait suite à la sollicitation d’une famille de vacanciers qui se disait gênée par la situation du fait de la présence d’enfants. Guidés par un souci d’apaisement, les gendarmes ont demandé aux personnes concernées si elles acceptaient de couvrir leur poitrine après leur avoir expliqué le sens et l’origine de leur démarche. Aucun arrêté municipal n’interdit cette pratique à Sainte-Marie-la-Mer. »



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here