Schiappa témoigne devant la commission d’enquête du Sénat sur le Fonds Marianne.

0

Marlène Schiappa devant la commission d’enquête du Sénat sur le Fonds Marianne

La secrétaire d’État à l’Économie sociale et solidaire, Marlène Schiappa, sera auditionnée par la commission d’enquête du Sénat sur le Fonds Marianne. Ce fonds, lancé en avril 2021 pour lutter contre le « séparatisme », a été doté de 2,5 millions d’euros et visait à financer des associations défendant les valeurs de la République. Des perquisitions ont été menées chez plusieurs acteurs clés de cette affaire, et Marlène Schiappa devra clarifier son rôle dans la gestion controversée du fonds.

Une enquête administrative a été lancée suite à des informations de presse sur une éventuelle utilisation douteuse des fonds, et une commission d’enquête parlementaire s’est mise en place. Une enquête confiée à un juge d’instruction a également été ouverte par le Parquet national financier. Le rapport de l’Inspection générale de l’administration (IGA) est accablant pour Christian Gravel, le patron du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), l’organisme gestionnaire du fonds au sein du ministère de l’Intérieur.

Les questions que les sénateurs vont poser à Marlène Schiappa

Les sénateurs vont tenter d’avoir des éléments pour répondre à deux questions principales : Marlène Schiappa est-elle intervenue d’une manière ou d’une autre dans le processus de sélection des 17 associations lauréates, et en particulier auprès de l’Union des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire (USEPPM) ? La secrétaire d’État s’était pour sa part vivement défendue de tout manquement début avril. Le rapport de l’IGA, publié il y a une semaine, lui est également plutôt favorable, notant que selon les témoignages, « la ministre déléguée s’est effacée du processus, une fois passé le lancement officiel » du Fonds.

Cette audition intervient alors que les rumeurs de remaniement gouvernemental s’accélèrent. Marlène Schiappa, alors ministre déléguée à la Citoyenneté, avait lancé le Fonds Marianne en avril 2021, six mois après l’assassinat de Samuel Paty. Le fonds visait à financer des associations défendant les valeurs de la République.

Mots clés : Marlène Schiappa, Fonds Marianne, Sénat, commission d’enquête, associations, valeurs de la République, perquisitions, enquête administrative, juge d’instruction, Parquet national financier, Christian Gravel, CIPDR, USEPPM, remaniement gouvernemental, Samuel Paty

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: