Sérail: Voici comment Paul Biya inflige une grosse humiliation à Cavaye Yéguié

    0
    14

    Victime d’une incroyable conspiration, l’ancien secrétaire général de l’Assemblée nationale, Désiré Geoffroy Mbock, limogé sans façon par le président de cette institution, a été réhabilité dans ses honneurs, le 17 avril 2020, par le chef de l’État.

    Par un décret présidentiel, il a été fait nouveau Pca – président du Conseil d’administration de la Sni – la Société nationale d’investissement, en remplacement de l’ancien premier ministre Simon Achidi Achu qui a occupé ce poste pendant 32 ans. D’une manière générale, le président de la République n’aura pas été satisfait de la gestion du dossier de Désiré Geoffroy Mbock par le Pan – le président de l’Assemblée nationale. Ce qui veut simplement dire le chef de l’État est au courant des accusations faites sur «la gestion paternaliste et familiale» de l’Assemblée nationale par Cavaye Yé-guié Djibril. Notamment le positionnement de ses proches à la Chambre basse du parlement bicaméral.

    Cette fois, Paul Biya a considéré que le Pan en fait trop. Ce d’autant plus que bon nombre de députés de la nation n’appréciaient pas la suspension de Désiré Geoffroy Mbock, l’ancien secrétaire général de l’Assemblée nationale, intervenue le 19 juin 2019, pour une durée indéterminée, sur décision de Cavaye. Pire, cette fonction a été assumée par son adjoint, Abdoulaye Daouda, présenté comme «un proche du Pan», jusqu’à la nomination de Gaston Komba, le 15 avril dernier.

    La dernière goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la nomination, de manière unilatérale, de Mahamat Abba, présenté par certains comme «le beau-frère» du Pan, au poste de contrôleur général des services des questeurs. Au niveau de la maison du peuple, il est reproché à Cavaye, le député mal élu du Mayo-Sava, d’avoir malicieusement utilisé l’article 30 alinéa 1 de l’arrêté N° 2019/40/05 du 30 novembre 2019, modifiée le 10 décembre 2019, qui dispose : «Le contrôleur général des services des questeurs a rang et prérogatives de secrétaire général de l’Assemblée nationale». L’acte administratif du Pan ne fait d’ailleurs pas l’unanimité au sein même du Bureau de l’Assemblée. «Le Bureau de l’Assemblée nationale ne s’est jamais réuni pour donner son aval au Pan pour cette modification», affirment certains membres.

    Refusant de servir comme un homme-lige, Désiré Geoffroy Mbock, natif d’Éséka dans le département du Nyong et Kellé, région du Centre, inspecteur principal des régies financières à la retraite, n’était pas en odeur de sainteté avec Cavaye. C’est au moins cet atout, et bien d’autres d’ailleurs, puisque le diplômé de l’Énam – l’École nationale d’administration et de magistrature, section douane, en a, que Paul Biya aura certainement procédé à cette sorte de réhabilitation, en nommant Désiré Geoffroy Mbock, Pca – président du Conseil d’administration de la Sni – la Société nationale d’investissement, le 17 avril 2020. Une humiliation faite au président de l’Assemblée nationale avec raison évidente. Même si cela n’est pas dans les habitudes du président Paul Biya.


    SOURCE:

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here