Home Actualité internationale L’actrice d' »Smallville », Allison Mack, libérée de prison pour son rôle dans le prétendu culte sexuel NXIVM.
Actualité internationale

L’actrice d' »Smallville », Allison Mack, libérée de prison pour son rôle dans le prétendu culte sexuel NXIVM.

Mack pleaded guilty to charges that she manipulated women into becoming sex slaves for NXIVM leader Keith Raniere.

Allison Mack, actrice de « Smallville », libérée de prison après sa condamnation pour trafic sexuel

L’actrice de télévision Allison Mack, connue pour son rôle dans la série « Smallville », a été libérée de prison en Californie, selon un site web gouvernemental. Mack avait été condamnée à trois ans de prison en 2021 après avoir plaidé coupable deux ans plus tôt pour avoir manipulé des femmes afin qu’elles deviennent des esclaves sexuelles pour le leader du groupe NXIVM, Keith Raniere. Elle a été libérée de la prison fédérale de Dublin, en Californie, après avoir coopéré avec les autorités dans leur enquête contre Raniere.

Le rôle d’Allison Mack dans le culte NXIVM

Allison Mack a joué un rôle clé dans le culte NXIVM, où elle a aidé à recruter des femmes pour un groupe secret appelé DOS ou « The Vow ». Ce groupe prétendait promouvoir l’autonomisation et le mentorat des femmes, mais en réalité, les membres étaient soumis à des abus sexuels et à des marquages corporels. Mack était considérée comme la deuxième personne la plus puissante du groupe, après Raniere lui-même. Elle a coopéré avec les procureurs pour démontrer comment Raniere avait créé cette société secrète et a évité une peine de prison plus longue.

Les conséquences de l’affaire NXIVM

Outre Allison Mack, d’autres personnalités connues étaient impliquées dans l’affaire NXIVM, notamment Clare Bronfman, héritière de la fortune de la marque de spiritueux Seagram, et India Oxenberg, fille de la star de télévision Catherine Oxenberg. Raniere a été condamné à 120 ans de prison pour trafic sexuel. Mack, quant à elle, a été condamnée à trois ans de prison et à 1 000 heures de travaux d’intérêt général. Elle a exprimé des remords et de la culpabilité lors de son procès.

Cette affaire a mis en lumière les abus sexuels et les manipulations psychologiques qui peuvent se produire au sein de groupes sectaires. Elle a également soulevé des questions sur la responsabilité des personnes influentes dans la promotion de ces groupes. La libération d’Allison Mack marque la fin d’un chapitre sombre de sa vie, mais l’affaire NXIVM continuera de susciter des débats sur la manipulation et l’exploitation des femmes.

Mots clés : Allison Mack, Smallville, NXIVM, trafic sexuel, culte, abus, manipulation, groupe secret, marque corporelle, Clare Bronfman, India Oxenberg, Keith Raniere.

A LIRE AUSSI ...

Éducation rigoureuse : Les leçons de Maalhox pour les parents d’aujourd’hui

Dans un récent post intitulé « Je remercie mes parents », l’artiste Maalhox a...

Bénin : Reckya Madougou fait un déballage sur les violations constantes de ses droits en prison

Reckya Madougou Reckya Madougou fait parler d’elle une fois de plus. L’opposante...

[quads id=1]