Succession de Biya: Kamto a (enfin) trouvé la voie pour arriver à Etoudi

    0
    33

    En écoutant ou en lisant les discours de Kamto j’ai fait une petite analyse lexicale et littéraire

    Et j’en suis arrivée à cette conclusion :
    Pour arriver à Etoudi Kamto utilise désormais une arme politiquement correcte à savoir l’hyperbole anxiogène de façon à marquer l’imagination par une accumulation de superlatifs.

    Toujours dans une exagération martelée il n’hésite pas à exploiter les peurs et ressentiments des camerounais en brossant un tableau apocalyptique d’un Cameroun dont il serait le Sauveur.

    Il verse alors dans l ‘imaginaire pour nous raconter , en usant des silences pour mieux capter l’attention, une belle histoire de quête du pouvoir, dans laquelle le peuple , son héros est martyrisé par un ennemi , l’ usurpateur ou celui qu’il appelle depuis peu le président de fait .

    Et en « prophète, » président élu autoproclamé de droit, il fait alors miroiter de façon alléchante les promesses de prospérité matérielle pour quiconque adhère à son parti ou se soumet à son idéologie.

    Il, le bien, va évidemment libérer ce peuple de la force du Diable ou du Mal donc de Biya.

    Pour cela, comme dans les églises réveillées, il faut d’abord collecter les fonds !

    C’est ainsi que Kamto procède astucieusement auprès de ses fidèles en proie aux angoisses existentielles et confrontés à une crise politique et sanitaire sans précédent.

    Bref en usant de cette figure de style dans ses textes, l’hyperbole anxiogène, Kamto me fait penser étrangement à Marine le Pen.

    Tout concourt pour lui à susciter un sentiment tragique et la terreur. Dans ses textes on peut relever un vocabulaire ultra violent, des adjectifs sinistres, des adverbes qui ne laissent aucune place à la nuance et très souvent l’emploi du pronom collectif « nous  » qui embarque le sauveur avec son peuple dans un destin commun.

    En analysant de plus près le fond, on se rend compte que Kamto fait dans ses discours un chantage moral à ses partisans sommés d’accepter la misère ou de se ressaisir en suivant celui qui montre le chemin , lui , l’homme providentiel.
    Il fait en effet miroiter une fin tragique pour mieux mettre en scène une fin glorieuse rendue possible grâce lui et aux résistants qui ne sont autres que ses militants.

    D’ailleurs la décadence qu’il appelle tant de ses vœux est le versant de la renaissance (MRC) et du sursaut qu’il veut incarner
    Et comment a-t-il nommé son opération de collecte de fonds pour le Coronavirus ?
    Le fonds -Survie -Cameroun
    Appréciez-vous même les mots utilisés
    Le mot survie en incise, résume assez bien mon propos.
    Pour d’autres réécoutez ou lisez les discours avant de venir critiquer
    Je parle d’une analyse lexicale de texte !


    SOURCE: https://www.w24news.com/succession-de-biya-kamto-a-enfin-trouve-la-voie-pour-arriver-a-etoudi/?remotepost=162294

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here