Suivi canicule et orages : bref mais violent orage sur Bordeaux ce soir – Actualités La Chaîne Météo

0
11

Ce mardi à 21h, les orages qui ont éclaté sur le bassin d’Arcachon sont remontés vers Bordeaux qui a a été balayé par un bref mais violent orage, accompagné de puissantes rafales de vent qui ont atteint 81 km/h. Au passage de cet orage, la température a chuté de 12°C en quelques minutes, passant de 35 à 23°C. La nuit s’annonce plus respirable que les précédentes, enfin ! 

Vidéo du bref mais violent orage qui a balayé #Bordeaux il y a quelques minutes. Quelques dégâts sont observés. https://t.co/th1a39snhw

Ce mardi à 20h10, l’activité orageuse faiblit et se concentre essentiellement sur les collines du Perche en Normandie et le Pays de Bray. Quelques orages isolés concernent également le Médoc (33). D’une manière plus globale, l’activité orageuse décline ce soir sur les régions centrales mais se renforce cette nuit sur l’arc atlantique.

Sous les orages, il est par endroit tombé l’équivalent de 10 jours à 2 semaines de précipitations, notamment sur le Perche. Des inondations ont été signalées au sud de Paris.

Le sud de la région parisienne a été frappé par de violents #orages localisés en fin de journée. Quelques inondations sont signalées, dans le secteur de #Grigny notamment. https://t.co/nCXZFpNw1l

Concernant les températures, c’est la libération en région parisienne grâce aux orages avec des températures en baisse de 10°C par rapport à hier à la même heure. Ces orages ont également un autre aspect positif : l’amélioration de la qualité de l’air grâce au brassage de l’air lié aux orages qui se sont accompagnés de rafales de vent. En revanche, la chaleur persiste toujours du Quercy à l’Anjou  au bassin rennais et sur les Hauts-de-France. Lille s’apprête à subir une nuit tropicale.

#CANICULE : Lille a connu sa 7ème journée consécutive de fortes chaleurs (tempé max > 30°C). Lors de la canicule en août 2003, il y en avait eu 9. Avec encore 35°C prévu à #Lille demain, cette série s’arrêtera à 8.

Ce mardi à 19h15, une ligne d’orages s’étend de l’intérieur de la Bretagne à la Normandie, et s’accompagne de chutes de grêle ponctuelles dans le Perche. En région parisienne, une partie de l’Essonne et des Yvelines ont été les secteurs francilens les plus touchés par les plus violents orages.

Au passage des #orages, il est tombé l’équivalent de 10 jours à 2 semaines de pluies sur certaines communes du sud de l’Île-de-France. Quelques #inondations sont observée au sud de l’Essonne et dans l’ouest des Yvelines. pic.twitter.com/bfzQVmty19

D’autres orages plus dispersés sont observés de la Champagne au sud de l’Alsace ainsi que du Limousin au sud du Massif Central.

Activité électrique à nouveau marquée en France en raison d’une atmosphère surchauffée de plus en plus instable. Les #orages ont davantage éclaté dans le nord que sur le sud de la France ce mardi. Source : @Meteorage__ pic.twitter.com/qhf1GDCMe1

Concernant les températures, si la région parisienne respire enfin, ce n’est toujours pas le cas ce soir sur les Hauts-de-France, le Poitou, le Quercy et la Champagne qui subissent des températures voisines de 35°C à &9 heures. En Auvergne-Rhône-Alpes, contrairement à hier soir où des orages avaient fait chuter les températures, la chaleur reste d’actualité en raison de l’absence d’orages rafraîchissants.

A 18h, l’activité orageuse s’est brutalement développée de la Normandie au bassin parisien ainsi qu’en Angers et Laval. Un autre foyer orageux s’est formé entre la Haute-Loire et la Corrèze. Dans l’est, des orages locaux éclatent sur le Grand est, du côté de Langres, Epinal, Nancy, Vesoul et Belfort. Les orages qui éclatent sur le bassin parisien ont fait chuter les températures de 10°C en quelques minutes, comme à Trappes dans les Yvelines avec 23°C à 18h contre 35°C à 17h. Sous les cellules orageuses les plus intenses il est tombé 17mm de pluies à Nancy et Angers et 7mm à Toussus-le-Noble (78). 

Des #orages éclatent en région parisienne (webcam porte d’Aubervilliers via https://t.co/4hHz1FPfaF). Ces orages ont fait chuter la température de 10°C en quelques minutes. Autre bonne nouvelle, ces orages font baisser les niveaux de pollution. On respire mieux ce soir ! pic.twitter.com/CJA2hovOyr

Concernant l chaleur, elle demeure toujours aussi forte des Hauts-de-France à Rhône-Alpes ainsi qu’entre le Poitou et le Quercy où on relève 35 à 37°C. Cette chaleur est d’autant plus difficile à supporter que le taux d’humidité est de plus en plus important. 

Nouvelle journée #caniculaire sur de nombreuses régions. A #Paris, la température a atteint 38°C. Le seuil des très fortes chaleur a été dépassé en île-de-France 6 jours consécutifs : il faut remonter à août 2003 pour retrouver un épisode caniculaire durable aussi intense. pic.twitter.com/oGi6D8cdrS

Il fait très chaud de l’intérieur de la Bretagne au bassin Parisien et aux Hauts-de-France avec un ressenti souvent lourd. Des orages ont commencé à éclater sur le Centre-Val de Loire et remontent en direction de l’Île-de-France, ce qui devrait faire désormais plafonner les températures tout de même très élevés, 35°C à 15h à Paris Montsouris.

La région Ile de France est la plus chaude de l’héxagone avec 33° à 35°C, sans vent, sous un soleil de plomb. Par ailleurs, des foyers orageux isolés commençaient à se développer entre le Poitou et le Centre. On relevait aussi 30° à Toulouse et 31°C à Lille. Cette chaleur est souvent lourde avec un taux d’humidité élevé et un « humidex » proche de 40. 

A 11h :  ​ A la faveur du soleil généreux sur la France, notamment le bassin parisien et tout le nord-est du pays, les températures s’élèvent rapidement. On relevait déjà 32°C à Paris, ville la plus chaude du pays à cette heure-ci, 29°C à Evreux (27), 28°C à Lyon et 26°C à Lille comme à Toulouse. Sur les régions atlantiques, le ressenti était très moite en raison de l’humidité laissée par les orages de ce matin, avec 26°C à Bordeaux et 27°C à Nantes (mais avec un ressenti de 32).

Ce mardi matin : La nuit dernière a été un peu moins chaude que les précédentes d’une manière générale en raison d’un ciel nocturne plus dégagé ayant permis un rayonnement nocturne légèrement rafraichissant surtout dans les campagnes, tandis que les gros orages de la veille avaient bien fait baisser les températures sur les départements du Massif-Central et même des Alpes et de la vallée du Rhône. Ainsi, les températures minimales affichaient généralement 16° à 20° au lever du jour, avec parfois une relative fraîcheur enviable sur le massif Central (12°C au Puy en Velay en Haute-Loire). Une poche de chaleur s’était maintenue dans la vallée de la Garonne (23°C de mini à Toulouse). Les grandes villes concernées par l’alerte rouge conservaient des températures minimales tièdes (mais sans record) avec 23° à Paris-Montsouris et 21,6°C à Lille par exemple. Très rapidement, avec un soleil bien présent du bassin parisien aux Hauts de France, ces températures devenaient rapidement chaudes dès le début de la matinée. Des orages étaient déjà présents de façon très isolées et aléatoires sur le centre-ouest du pays, où la dégradation sera plus nette en fin d’après-midi.

La journée fut marquée par des températures toujours très chaudes, légèrement moindre que dimanche tout de même, avec par exemple 35°C à Paris et Lille, et 37,5°C à Lyon. Des orages puissants ont nettement rafraichi l’atmosphère sur les départements du massif Central, des Alpes et jusqu’aux confins du sud de la région Centre : l’après-midi, il ne faisait plus que 23°C à Vichy et Clermont-Ferrand, 20°C à Saint-Etienne et 16°C en Haute-Loire.

A 20h, l’activité orageuse reste intense sur le Massif Central, et notamment sur le sud du massif. A Mende (48), une rafale a atteint 95 km/h. L’Aveyron subit des pluies torrentielles. Les villes de Millau et Rodez sont désormais touchées.

Violents #orages en cours dans le sud du Massif Central, et notamment en #Aveyron dans le village de #Conques qui subit des chutes de grêle. Les rues se transforment en torrents en raison de la violence des précipitations. https://t.co/KLZjvZnsWZ

D’autres orages, plus dispersés, éclatent dans les Alpes, entre Gap, Grenoble et Briançon ainsi que sur le massif de l’Oisans; Ces orages, très électriques, provoquent des départs de feux en raison des fortes chaleurs actuelles et de la sécheresse malgré les orages.

Forte #chaleur, #sécheresse mais aussi #orages et surtout la #foudre sont à l’origine de départs de feux et d’incendies dans les Alpes et sur le Massif Central actuellement. https://t.co/oOo1k7kQ1g

Concernant la chaleur, elle s’est montrée caniculaire, pour la 5ème journée consécutive avec des températures maximales qui ont atteint plus de 38°C pour les plus élevées. Toutefois, aucune valeur supérieure à 40°C n’a été atteinte comme ces 2 derniers jours.

Nouvelle journée #caniculaire sur de nombreuses régions cet après-midi. A #Paris, la température a atteint 34,9°C et 34,8°C sur #Lille. Le seuil des très fortes chaleur a été frôlé sur ces 2 villes, sans être dépassé comme hier. pic.twitter.com/bQueJOhvRw

A 18h,  la ligne d’orages s’immobilise entre l’Aveyron, la région de Saint-Etienne, le massif du Pilat, la vallée du Gier jusqu’aux monts du Lyonnais et la région de Mâcon. Des rafales à plus de 100 km/h ont été atteintes autour de Saint-Chamond dans la Loire, jusqu’à 105 km/h à Monistrol-sur-Loire (43). Des orages plus locaux mais parfois forts se développent rapidement entre Gap et Grenoble ainsi qu’au sud de Montbéliard en direction du Jura et sur le sud du massif vosgien.

Sous les #orages du Massif central et des Alpes, des pluies intenses et localisées se sont produites ce lundi. A Monistrol-sur-Loire il est tombé l’équivalent de 3 semaines de pluies en une après-midi ! pic.twitter.com/RlcjdjgzgU

Chaque jeudi, la tendance météo à 4 semaines est actualisée. Cette dernière présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu’au 6 septembre. Ces prévisions incluent la fin des vacances d’été et la semaine de rentrée scolaire.

L’actualisation des prévisions saisonnières est valable pour l’automne (septembre, octobre et novembre), revêtant ainsi une importance particulière avec, notamment, la rentrée scolaire et les vendanges. Ces prévisions mettent en évidence un automne qui s’annonce assez proche des moyennes de saison, tant au niveau des températures que des précipitations. Aucun signal particulier ne semble émerger de cette tendance pour l’automne.

Des orages remontent ce mercredi par la côte atlantique en direction du nord-ouest du pays, faisant enfin baisser les températures à l’ouest.



SOURCE: https://www.w24news.com

Abonnez-vous gratuitement et soyez le premier à liker et à partager:

Je m’abonne gratuitement pour rester informé!!!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

Laisser un commentaire

Téléchargez notre application Android



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here