UN TROISIÈME BOXEUR MEURT EN TROIS MOIS À LA SUITE D’UN KO SUR LE RING: VOICI LES DETAILS

    0
    19

    On interdit les combats de coqs, mais on autorise les humains à se donner de violents coups sur la tête, les tempes, les yeux,  les côtes, dans un enclos appelé ring, et devant des spectateurs qui hurlent comme à l’antiquité. Ils pleurent de douleurs, s’écroulent et meurent devant leurs enfants, épouses, mère, père, amis. Voilà donc la boxe professionnelle dans le monde moderne qui fait la promotion de la violence. Avec ses conséquences dramatiques.

    Le boxeur américain Patrick Day, qui était dans un état critique depuis le violent K O dont il a été victime samedi soir, est mort mercredi 16 octobre des suites de sa lésion cérébrale, a annoncé le promoteur de combats Lou DiBella.“Il était entouré de sa famille, d’amis proches et de membres de son équipe, dont son mentor, ami et entraîneur Joe Higgins. Au nom de la famille de Patrick, de son équipe et de ses proches, nous sommes reconnaissants pour les prières, le soutien et les marques d’amour adressés à Pat depuis sa blessure”, a déclaré Lou DiBella dans un communiqué

    C’est au 10e round de son combat des super-welters contre son compatriote Charles Conwell que Patrick Day a subi son K.O., samedi soir à la Wintrust Arena de Chicago. Après un terrible crochet gauche de Conwell, sa tête a heurté lourdement le tapis. Malmené durant tout le combat, il avait déjà vacillé juste avant sur une droite de son adversaire.

    Il a été évacué inconscient sur une civière et transporté à l’hôpital Norhtwestern Memorial de la ville, où il a ensuite subi en urgence une opération de chirurgie cérébrale. Dans le coma depuis lors, il se trouvait dans le service de soins intensifs de l’hôpital.

    Patrick Day est au moins le troisième boxeur professionnel à mourir des suites de blessures sur un ring cette année. Le boxeur argentin Hugo Santillan est décédé en juillet après un combat à San Nicolas, juste au nord de Buenos Aires. Sa mort est survenue deux jours seulement après celle du Russe Maxim Dadashev des suites d’une lésion cérébrale subie au cours d’un combat contre le Portoricain Subriel Matias dans le Maryland.

    Dans son communiqué, Lou DiBella a appelé indirectement les autorités à adopter des normes de sécurité plus strictes autour d’un combat de boxe, sans entrer dans les détails. “Il est très difficile d’expliquer ou de justifier les dangers de la boxe dans un moment pareil (…) Cependant, l’heure est venue de passer à l’action. Bien que nous n’ayons pas les réponses, nous savons les nombreuses questions à poser et nous avons les moyens d’y répondre de manière responsable, pour rendre la boxe plus sûre pour tous les participants”, a-t-il déclaré.

    Plus que jamais, les interrogations se posent sur la pratique de la boxe, et surtout sa diffusion en direct sur des chaînes de télévision à travers le monde. Ce n’est pas seulement le boxeur qui subit des coups, mais tous les spectateurs subissent le choc de voir des vies se briser devant eux. C’est comme si on diffusait la guerre en direct sur les écrans.

    Source:https://www.coupsfrancs.com/un-troisieme-boxeur-meurt-en-trois-mois-a-la-suite-dun-ko-sur-le-ring/

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here