Violences de N’Zérékoré : « nous demandons une enquête sérieuse pour arrêter les auteurs…»

0
15

Les quatre (4) coordinations nationales de la Guinée se sont rendues chez le président du bureau exécutif des Eglises Protestantes de Guinée dans la journée d’hier, mercredi 25 mars 2020, à Conakry. La démarche visait à exprimer leur compassion et leur sympathie suite aux violences électorales qui ont conduit à la destruction d’églises et à des pertes en vies humaines, notamment à N’zérékoré, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son intervention, Elhadj Mamadou Baïlo Bhouria Diallo, porte-parole de la délégation, a mis l’occasion à profit pour inviter le chef religieux à élever la voix pour dénoncer les violences meurtrières qui endeuillent la Guinée. « A l’occasion de ces élections, nous avons enregistré des dégâts matériels importants et des pertes en vies humaines considérables. Si nous les religieux, nous restons bras croisés face à cette situation, nous serons complices des faits. Il faut que les religieux, qui ont la voix qui porte, se lèvent pour dénoncer et condamner les tueries et les destructions des biens publics et privés », a laissé entendre le représentant de la coordination nationale des Foulbhé et Haali Pular de Guinée à cette rencontre.

Pasteur Gédéon Grovogui, président du bureau exécutif des églises protestantes de Guinée

Dans son discours réponse, le président des Eglises Protestantes de Guinée, le pasteur Gédéon Grovogui, a déploré les dégâts matériels et humains enregistrés à N’zérékoré avant de demander l’ouverture d’enquêtes pour que justice soit rendue. « Pour nous, en tant que religieux, c’est vraiment avec une profonde tristesse que nous avons appris ces destructions, que ça soit du côté matériel ou que ce soit du côté humain. Je profite de cette occasion pour présenter nos condoléances les plus sincères aux familles des victimes et souhaiter prompt rétablissement aux blessés. Par la même occasion, nous dénonçons et protestons contre la destruction des lieux de culte. Les lieux de culte sont les derniers refuges qui restent à un homme lorsqu’il a tout perdu ou bien lorsqu’il est en désespoir de cause. Sur le plan intérieur, quand quelqu’un a marre de la vie, quand quelqu’un est assailli par les problèmes de la vie, il cherche l’isolement ou la face de Dieu dans un lieu de culte, que ça soit la mosquée ou que ça soit l’église. En temps de guerre, quand les gens sont massacrés où ils sont pourchassés, c’est dans les concessions religieuses qu’ils viennent se réfugier. Nous dénonçons et je proteste vigoureusement contre ces pratiques et demandons à l’Etat de mener une enquête sérieuse pour arrêter les auteurs et que les commanditaires soient retrouvés et sanctionnés à la hauteur de leurs actes. »

En outre, le Pasteur Gédéon Grovogui est revenu sur certains dégâts matériels enregistrés à N’zérékoré à l’occasion des violences électorales. « Selon les informations que nous recevons N’Zérékoré, il y a eu 4 églises qui ont été vandalisées. Parmi ces églises, figure l’église évangélique de plus de 2 mille places. Une église qui a coûté un peu plus d’un milliard de Francs Guinéens sur fond propre. Il y a une autre église où même le gardien a été bastonné et il a succombé suite à ses blessures. On nous a aussi parlé de deux mosquées détruites et d’imams assassinés », a-t-il énuméré.

Pour terminer, le président des églises protestantes de Guinée s’est réjoui de la visite des 4 coordinations nationales de la Guinée et a encouragé de telles initiatives. « Ces 4 régions ont bien fait de se retrouver et avec cette belle synergie, je dirai que la Guinée ne peut pas avancer sans ces 4 roues. Je voudrais les encourager. Au-delà de tout ce qui peut être différence, c’est de voir la Guinée et de placer la Guinée au-delà de toutes les positions partisanes. C’est seulement dans l’union, la main dans la main, que nous pouvons y arriver. Donc, je me réjouis de cette visite des 4 coordinations chez nous, surtout qu’elles sont venues avec un message de soutien, de sympathie et de compassion ».

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 666919225 / 622919225



SOURCE: https://www.w24news.com/violences-de-nzerekore-nous-demandons-une-enquete-serieuse-pour-arreter-les-auteurs-2/?remotepost=128372



Les plus lus en ce moment

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de