Voici pourquoi Paul Eric Kingue porte plainte contre Yves Bertrand Ndjana, le Préfet du Moungo

    0
    29

    Le maire de la commune de Njombe-Penja accuse l’autorité administrative de bris des scellés, de destruction des biens, d’arrestation et séquestration arbitraire, et d’emploi illégal de la force publique.

    Le maire de la commune d’arrondissement de Njombe-Penja, Paul Eric Kingue, va en guerre contre les autorités administratives de ce département, en l’occurrence le Préfet, Yves Bertrand Noël, au sujet de l’exploitation des carrières de pouzzolane de cette collectivité territoriale. Il vient de porter plainte contre ce dernier au Tribunal de Première Instance (TPI) de Mbanga.

    Dans une correspondance adressée le 7 juillet 2020 par Paul Eric Kingue au procureur général près de ladite cour, et qui a été réceptionnée ce lundi 13 juillet 2020, le plaignant accuse le préfet de «bris des scellés, de destruction des biens, d’arrestation, de séquestration arbitraire, et d’emploi illégal de la force publique».

    Dans la même veine, le Commandant du Groupement de Gendarmerie du Moungo, et le Commandant de Brigade Territoriale de Gendarmerie de Penja, sont également traînés en justice, pour les mêmes motifs.

    La semaine dernière, des images d’une scène rocambolesque ont circulé en boucle sur la toile, et dans lesquelles on apercevait les forces de maintien de l’ordre transporter sur une chaise l’un des adjoints au maire; des gendarmes brisant les scellés sur la clôture d’une des carrières de la localité…

    Ce coup de force faisait suite aux scellés apposés par Paul Eric Kingue sur une carrière de pouzzolane de Njombe-Penja, dont l’exploitation fait problème avec l’autorité administrative. L’édile de la localité a toujours estimé qu’il incombe aux collectivités territoriales de gérer pleinement l’exploitation des substances minérales dans leurs ressorts territoriaux, conformément au nouveau Code Général des Collectivités Territoriales Décentralisées (CGCTD).

    Le ministre de la Décentralisation et du Développement Local, Georges Elanga Obam, a pour sa part instruit les préfets d’appeler les maires du Cameroun de surseoir à l’exploitation desdites substances en attendant le décret d’application du CGCTD.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here