World news – En off, Jean-Jacques Bourdin fait remarquer à Marion Maréchal qu’il lui a fait une faveur durant l’interview

0
9

Ce mode permet d’optimiser le confort de lecture et de réduire la fatigue oculaire.

A la fin de son interview de Marion Maréchal sur BFM TV ce mardi 15 septembre, Jean-Jacques Bourdin a lancé une petite phrase (supposée être prononcée hors antenne) loin d’être anodine à son invitée.

L’interview avait visiblement touché à sa fin et pourtant… Ce 15 septembre, Jean-Jacques Bourdin recevait Marion Maréchal pour sa rentrée politique. Au programme : la création par la jeune femme d’un think thank pour avoir une place dans le débat public, les positions du Rassemblement National mais surtout les relations entre la directrice du parti Marine Le Pen et sa nièce, invitée par le journaliste. Résultat, une interview tendue ! La directrice de l’ISSEP, l’école lyonnaise de sciences politiques qu’elle a fondé, s’est agacée contre son intervieweur qui manquait de pertinence à son goût, revenant toujours sur les conflits qui pouvaient exister entre elle et sa tante. Mais Jean-Jacques Bourdin n’a pas forcément donné tout ce qu’il avait pour son entretien. A la fin de celui-ci, pensant son micro coupé, le journaliste a fait une étonnante remarque à Marion Maréchal.

Les remerciements avaient été faits et, d’usage, c’est à ce moment-là que le jingle de fin de Bourdin direct est lancé, les micros coupés et les caméras décentrées. Mais ce mardi, les choses ne se sont pas passées comme prévu alors que le journaliste pensait avoir rendu l’antenne. Son invitée lui avait pourtant bien demandé confirmation d’être off : « C’est bon ? », a-t-elle interrogé alors que le silence s’était fait depuis quelques secondes et que Jean-Jacques Bourdin rangeait ses notes. Mais le journaliste n’a pas relevé la question et, après avoir bu une gorgée de sa bouteille d’eau, a lancé à Marion Maréchal : « Vous avez remarqué que je vous ai pas parlé d’Obono ni de… », a-t-il commencé avant que son micro ne soit définitivement coupé.

Une phrase certes incomplète mais totalement compréhensible. Une référence évidente à la récente polémique concernant les représentations de la députée Insoumise Danièle Obono en esclave publiées dans le magazine Valeurs actuelles. Des dessins qui avaient causé l’éviction de LCI du directeur de la rédaction du périodique, Geoffroy Lejeune malgré ses doubles justifications dans Balance ton post (C8). Danièle Obono avait d’ailleurs choisi le plateau de Jean-Jacques Bourdin pour s’exprimer sur cette polémique. Mais le ton était vite monté. Alors pourquoi ne pas avoir poser de questions sur le sujet à Marion Maréchal ?

Faut-il y voir une fleur faite par le journaliste à son invitée lorsque l’on sait que l’ex-directeur de la rédaction de Valeurs actuelles est un intime de la nièce de Marine Le Pen ? « Je la connais depuis que j’ai 16 ans. C’est une de mes amies les plus chères », avait-il confié à nos confrères du Monde. L’histoire ne dit pas ce que Marion Maréchal a répondu à Jean-Jacques Bourdin en off, ni si elle lui en a été reconnaissante. Seul son sourire en dit long.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]