World News – FR – Trois choses à savoir sur… Chanter sous la pluie

0
20

Ce chef-d’œuvre de la comédie musicale est à l’honneur ce soir sur « Place au cinéma » sur France 5, présenté par Dominique Besnehard

Singing in the Rain raconte l’histoire d’Hollywood des années 1920 et, plus précisément, la transition compliquée du cinéma muet au film parlant en passant par un duo de stars du cinéma muet et un jeune chanteur engagé comme doublure vocale qui va progressivement s’immiscer entre eux Et surprenant comme cela peut paraître, ce chef-d’œuvre de la comédie musicale était presque un simple film commandé au départ Parolier à succès, son producteur Arthur Freed a en effet voulu trouver une histoire pour intégrer le plus de chansons possible qu’il avait écrites à la fin des années 1920 avec le compositeur Narcio Herb Brown, déjà entendu dans plusieurs films À commencer par celui qui lui donnera son titre: Singin ‘in the rain, présenté dans Hollywood chante et danse par Charles Reisner en 1929 Pour écrire le scénario, Freed a fait appel aux scénaristes Betty Comden et Adolph Green, sur lesquels il travaillait auparavant. A Day in New York, le premier long métrage co-réalisé par Stanley Donen et Gene Kelly en 1949 Le duo n’est pas très enthousiaste mais contraint d’accepter la proposition car sous contrat Il tâtonne Ils sont rejoints par le tandem Donen-Kelly Ils pensent un temps à se lancer dans une transposition musicale de Mademoiselle Volcan où Jean Harlow jouait une star cherchant à échapper au bruit et fureur d’Hollywood Mais ils décident finalement de raconter l’histoire de la création d’un film sur une histoire qui évoque un film français, sorti six ans plus tôt, en 1946: Etoile sans lumière de Marcel Blistène Edith Piaf y jouait une femme de ménage engagée pour doubler une star de cinéma muet dont la voix passe mal dans les films parlants

Pour jouer le rôle du jeune danseur engagé comme doublure vocale contre Gene Kelly, les noms de Judy Garland et Leslie Caron ont circulé Mais le patron de la MGM, Louis B Mayer, ne veut pas en entendre parler Il est déjà fait dans son esprit: une très jeune actrice sous contrat avec le studio qui n’a jamais tenu un rôle principal, Debbie Reynolds Cette décision rend Gene Kelly fou de rage Il ne veut pas d’une actrice inexpérimentée Et comme Mayer ne cède pas, Kelly s’en va le faire vivre l’enfer pendant les trois mois de préparation avec 8 heures par jour d’entraînement intensif Puis sur le plateau où il est odieux avec elle « Ce tournage et la naissance de ma fille – Carrie Fisher – ont été les deux moments les plus éprouvants de ma vie », répétera-t-elle souvent Et un jour, complètement épuisée, elle quitte la scène pour se réfugier en fondant en larmes sous un piano C’est là qu’un homme de passage entend ses sanglots et commence à la consoler: Fred Astaire, filmant La Belle de New-York sur le plateau voisine Astaire lui donne des conseils et va même la coacher sur ses chorégraphies les jours suivants Sans lui, a-t-elle avoué une fois, elle ne serait probablement pas arrivée au bout de l’aventure

Né dans la souffrance, Singing in the Rain n’a pas atteint des sommets au box-office lors de sa sortie en 1952. Il trouve certes son audience avec des revenus trois fois supérieurs à son budget mais il est à égalité avec An American in Paris de Vincente Minnelli et reste bien en dessous du score de Show Boat de George Sidney Et surtout, dans la foulée, il a été évité aux Oscars, remportant seulement deux nominations (la musique de Lennie Hayton et Jean Hagen dans le second rôle) non récompensées par une statuette et étant absent de la catégorie du meilleur film (trophée remporté ce qui année par Under the Biggest Marquee in the World de Cecil B. De Mille face à The Quiet Man, Ivanhoé, Moulin Rouge et Le Train siffleront trois fois) Et ce quand un Américain à Paris avait gagné l’année précédente C’est le temps qui mettra Chanter sous la pluie retrouve sa vraie place dans l’histoire du septième art

« Le film était plus dur, en fait, parce que j’avais mal partout, surtout dans la tête et les pieds »

L’adaptation de Liaisons dangereuses de Miloš Forman est à l’honneur ce soir de « Place au cinéma » sur France 5, présenté par Dominique Besnehard

Tous les mois, retrouvez le cinéma comme vous ne l’avez jamais lu avec des descriptions de sorties de films, des reportages et des interviews exclusives

Projections dans les cinémas les plus proches
Films diffusés dans vos cinémas préférés
Les sorties de la semaine et les films à venir

Chanter sous la pluie

Actualités du monde – FR – Trois choses à savoir sur… Chanter sous la pluie


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]