World news – Naturalisation des étrangers en « première ligne » : Marlène Schiappa met la pression aux préfets

0
10

Jour après jour, semaine après semaine, ils ont combattu le virus sans relâche, parfois au péril de leur vie. En reconnaissance de leur dévouement et leur courage, un certain nombre d’entre eux va se voir remettre la nationalité française. Dans une circulaire adressée de mardi matin aux préfets, la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, leur a donné pour instruction de faciliter et d’accélérer la naturalisation française des ressortissants étrangers qui ont été mobilisés en première ligne durant l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-10). 

« Les dossiers d’accès à la nationalité des personnes ayant contribué activement, en première ligne, à la lutte contre la Covid-19, notamment les personnels de santé, pourront voir leur traitement accéléré et facilité », écrit la ministre chargée notamment des questions liées aux réfugiés et à l’intégration. L’Etat souhaite ainsi « reconnaître l’engagement des personnes qui ont pris une part active dans la lutte contre la Covid-19 », précise le texte, en procédant à « un examen prioritaire et individualisé de ces dossiers ».

Concrètement, « pour les dossiers de naturalisation (…) la notion de ‘services rendus importants’ pourra être utilisée pour réduire la durée de stage, c’est-à-dire la durée minimale de résidence en France exigée, à deux ans, au lieu de cinq dans le droit commun ». 

Cette « reconnaissance » était « une priorité » pour Marlène Schiappa, souligne-t-on au ministère de l’Intérieur. « Certaines personnes étrangères se sont mobilisées et se sont particulièrement exposées pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Elles ont activement participé à l’effort national, avec dévouement et courage », écrit-elle encore.

Responsable de la section Migrations de la CGT, Maryline Poulain a reconnu une « ouverture » mais attendait aussi une instruction sur les régularisations de sans-papiers. Ces « premiers de corvée », explique-t-elle, ont aussi participé aux « activités essentielles dans les secteurs du nettoyage, l’hôtellerie, la restauration » mais ont été « oubliés ». Pour François Héran, démographe et responsable de la chaire Migrations du Collège de France, « on a sous-estimé les personnes étrangères en première ligne, notamment les médecins et personnels de santé sous-payés, donc c’est une idée intéressante ». Le problème, dit-il, c’est qu’une fois cette instruction délivrée, « les préfectures font ce qu’elles veulent ».

Dès la présentation des contours de son portefeuille Place Beauvau, où elle partage la thématique migratoire avec le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, Marlène Schiappa avait expliqué fin août vouloir mettre l’accent sur les « jeunes méritants » et prôner une « intégration voulue ». En 2019, plus de 112.000 personnes ont acquis la nationalité française, dont plus de 48.000 par naturalisation, une procédure en net recul (-10%) comparé à l’année précédente.

Ligue des nations : des matchs pourront se jouer à pile ou face à cause du Covid

VIDÉO – « Je l’ai vu couler » : à seulement 10 ans, Malo sauve un autre enfant de la noyade

Coronavirus : il refuse de porter un masque à bord d’un TGV Paris-Nice, le conducteur le fait débarquer

VIDÉO – A 71 ans, le président du Portugal vient en aide à deux nageuses en difficulté

EN DIRECT – Covid-19 : la Pologne annonce la suspension de ses liaisons aériennes avec la France

De la phosphine sur Vénus : « On ne va pas conclure pour autant qu’il y a de la vie »

Votre adresse de messagerie est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters personnalisées et autres messages de prospection pour des produits et services analogues du Groupe TF1. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]