World news – Objectifs CO2 renforcés, obligations vertes, LGBT… les priorités de Von der Leyen pour l’UE

0
8

La présidente de la Commission européenne, l’Allemande Ursula von der Leyen, a prononcé ce mercredi 16 septembre son premier discours sur l’état de l’Union, annonçant notamment qu’elle priorisait un renforcement des objectifs écologiques de l’UE. Voici les principaux points de son discours devant le Parlement européen, à Bruxelles.

Ursula von Der Leyen propose de viser une réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE en 2030 par rapport au niveau de 1990, contre un objectif actuellement fixé à -40 %, afin de parvenir à l’objectif de la neutralité carbone en 2050.

Ce relèvement, qui aurait d’importantes conséquences pour les secteurs de l’énergie, des transports ou de l’agriculture, « est trop important pour certains et insuffisant pour d’autres. Mais […] notre économie et notre industrie peuvent y faire face », assure-t-elle.

Alors que l’Europe sort affaiblie de la pandémie de Covid-19, Ursula von der Leyen propose de « construire une Union européenne de la santé » et de lancer une agence publique de recherche.

Le plan de relance européen post-Covid de 750 milliards d’euros, sur lequel les Etats membres s’étaient entendus en juillet, sera financé à 30% par des obligations vertes, annonce Ursula von der Leyen :

Ursula von der Leyen annonce qu’elle va présenter « un plan d’action » contre le racisme et les « crimes de haine, qu’ils se fondent sur la race, la religion, le genre ou la sexualité ».

Les « zones sans LGBTQ » décrétées dans un certain nombre de villes polonaises sont des « zones sans humanité » qui « n’ont pas leur place » dans l’UE, déclare Ursula von der Leyen, qui propose également de renforcer les droits des couples homoparentaux dans l’Union.

Ursula von der Leyen met en garde la Turquie contre toute tentative d’« intimidation » de ses voisins dans le conflit gazier qui l’oppose à la Grèce en Méditerranée orientale.

Ursula von der Leyen appelle « tous les Etats membres de l’UE » à « intensifier leurs efforts » sur la question migratoire, ajoutant que l’ensemble de Europe « doit faire sa part » et « agir dans l’unité » face aux réfugiés du camp grec dévasté de Moria.

Ursula von der Leyen avertit que l’accord scellant le départ du Royaume-Uni de l’UE, signé en janvier, ne pourra pas être modifié unilatéralement :


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]