World news – Rachat de Tiffany par LVMH : l’improbable intervention de Jean-Yves Le Drian

0
13

Aussi dangereuse qu’une enveloppe contaminée à l’anthrax, la lettre de Jean-Yves Le Drian adressée au président du conseil d’administration de LVMH, Bernard Arnault, pour lui suggérer de suspendre le rachat du joaillier américain Tiffany n’a pas fini de disséminer son poison. De mémoire de patron du CAC 40, elle n’a aucun précédent. Jamais un ministre des Affaires étrangères ne s’est ainsi immiscé dans une affaire purement privée, dans un secteur, le luxe, qui certes pèse lourd dans l’économie française, mais n’est un enjeu ni de défense nationale ni de souveraineté. Est-il dans son rôle d’aider LVMH à mettre fin à une OPA qui ne le tente plus ? Ou à l’aider à revoir son prix à la baisse ?

En novembre dernier, le géant du luxe a mis sur la table 14,7 milliards d’euros pour acheter la marque américaine, liée pour toujours à l’image d’Audrey Hepburn dans le film « Diamants sur canapé ». Il veut devenir le premier joaillier du monde, le parrain de la bague de fiançailles. Jusqu’au déferlement de la vague de Covid, qui a fait plonger dans le rouge le groupe américain… Depuis, Bernard Arnault a beaucoup moins d’appétit pour son « Breakfast at Tiffany’s ». A ce prix-là, il le trouve même peu digeste.

Sauf que le contrat est très bien ficelé côté Tiffany. Pas de « clause pandémie », pas d’option pour renégocier. Pour rompre, LVMH devait trouver autre chose. Préparer un dossier juridique béton. Pourquoi pas une lettre du gouvernement ? Après tout, la France et les Etats-Unis s’affronte

JY Le Drian a fait un excellent job. Débourser 15 milliards d’Euros pour racheter un joaillier US (investissement à l’étranger) c’est combien d’impôts en moins pour le fisc français ?

Ah oui, c’est vrai que Le Drian est au gouvernement ! C’est quoi, déjà, son job ?

Il est ou le problème , Le Drian fait le job , pour une fois , et alors … pour le reste , on doit ,on doit pas … tout ça ce sont des pudeurs de gazelle

Ce que je trouve inquiétant est que Bruno Le Maire semble découvrir cet aspect de son activité. Ca ça fait peur.
Si LVMH plonge en bourse, c’est tout le Cac40 qui va faire pareil.

C’est sont boulot. Pour une fois que ce ministère le fait, on va pas se plaindre. Alsthom lorsqu’elle a été attaquée par l’administration américaine, n’a pas eu autant de soutien. On sent quant même l’intérêt des politiques pour le luxe par rapport à l’industrie.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]