World news – Roger Carel : Mort du comédien et star du doublage d’Astérix à Harry Potter

0
18

Le pape du doublage, alias Roger Carel, est mort. C’est son fils ainsi que le maire d’Aigre (Charente) qui ont confirmé la triste nouvelle auprès du journal Le Parisien. Son décès est survenu le 11 septembre 2020 et ses obsèques, en toute discrétion, ont été organisées le 17.

« Nous n’avons pas souhaité communiquer sur son décès, pour préserver son épouse, fortement bouleversée. Nous ne souhaitions pas qu’elle soit assaillie de messages par les gens de la profession ou des journalistes », a expliqué son fils. Ses obsèques ont eu lieu dans la stricte intimité familiale. Il reposera dans le caveau familial de Villejésus (Charente), nous apprend le journal.

Né le 14 août 1927 à Paris, Roger Carel – de son vrai nom Roger Bancharel – avait très vite trouvé sa voie dans la vie : ce serait la comédie. Alors qu’il était destiné à rejoindre les rangs de l’église, il finira par louer un autre dieu, celui de la pellicule. Avant de passer devant une caméra, c’est au théâtre qu’il avait débuté sa carrière dès 1949 dans la pièce La Dame aux camélias. Une carrière sur les planches qui durera jusque dans les années 1980. Il a ainsi participé à une trentaine de pièces des Femmes savantes à Johnnie Coeur en passant par La Puce à l’oreille.

Au cinéma, c’est en 1952 qu’il s’est lancé, avec le film Le Fils de Lagardère. Au cours de sa carrière sur grand écran, il avait tourné sous la direction de grands noms du 7e art : dans Ophélia de Claude Chabrol (1961), Elle cause plus… elle flingue de Michel Audiard (1972), Le Grand Bazar de Claude Zidi (1973), Le Coup du parapluie de Gérard Oury (1980) ou encore L’Été meurtrier de Jean Becker (1982), Mon homme de Bertrand Blier (1995)… Une période pendant laquelle il jonglait aussi avec le petit écran, apparaissant dans Arsène Lupin, Marie Pervenche ou La Crim’.

Mais Roger Carel, c’était aussi et surtout une star du doublage ! Il avait prêté sa voix aux plus grandes stars de Peter Sellers à Jerry Lewis en passant par Jack Lemmon ou encore Anthony Daniels alias C-3PO dans Star Wars. Ces dernières années, on avait aussi pu l’entendre dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé derrière le personnage d’Horace Slughorn joué par Jim Broadbent.

Le grand public connaissait aussi sa voix derrière le personnage d’Astérix. Il a doublé ce héros populaire dans les dessins animés de 1967 à 2014 avant de passer la main. « Astérix : Le Domaine des Dieux en 2014 sera mon dernier ! Je fais mes adieux avec celui-là. C’est vraiment le dernier : je suis grand-père, mes petits-enfants sont très grands… À 87 ans bientôt, je lève un peu le pied ! (…) Uderzo et Goscinny sont deux vieux amis que j’ai gardés tellement longtemps, avec les enfants, j’ai encore un lien avec eux. Nous avions des liens presque familiaux, nous avons tellement travaillé sur ces personnages ! », déclarait-il en 2013 sur Europe 1.

Parmi les autres héros animés qu’il avait doublés, citons Pongo dans Les 101 Dalmatiens, Kaa dans Le Livre de la jungle, Alf ou encore Basil dans Basil, détective privé…


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]