World news – Sans autre choix à la veille des fêtes religieuses, Israël reconfine sa population

0
6

Elles avaient eu le sentiment d’avoir parfaitement maîtrisé l’épidémie de Covid-19. En fermant très vite les frontières du pays début mars, les autorités israéliennes avaient effectivement réussi à limiter le nombre de cas. Les contaminations avaient essentiellement touché la population ultra-orthodoxe, rétive à appliquer des lois non religieuses mais également moins bien informée et vivant dans une plus grande promiscuité. Mais le 13 septembre, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a décrété un nouveau confinement de trois semaines à compter de ce vendredi. Une décision attendue et inévitable.

En avril et mai, on ne jurait que par la médecine de pointe et les nouvelles technologies israéliennes. La discipline de la population, les mesures respectées de quatorzaine, ou même le scrutin législatif sous haute protection… Israël était un exemple. Et puis, l’inquiétude a grandi. Bien que les frontières soient restées globalement fermées durant la période estivale, limitant à quelques destinations et quelques cas particuliers les déplacements (assortis d’une quatorzaine à l’arrivée en Israël), le nombre de cas positifs au Covid-19 n’a fait que grimper. Il a même atteint ces deux dernières semaines un taux inégalé depuis le début de l’épidémie, a annoncé le centre israélien d’information sur les coronavirus. Dans son rapport quotidien, le centre tire la sonnette d’alarme : le taux croissant de l’infection rapproche les hôpitaux du

Deuxième article de l’Obs qui est une fake news. Le comité scientifique Israélien est contre le confinement. Une bonne part des médecins aussi.
Les chiffres annoncés par le gouvernement sont faux et manipulés.
Pourquoi l’Obs s’obstine t’il à mentir ? Ou est ce juste un problème d’incompétence ?


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]