Youth Connekt Cameroon : ça démarre en 2021

    0
    25

    La signature officielle du document-projet de cette initiative visant l’autonomisation des jeunes a eu lieu vendredi à Yaoundé.

    Du concret pour Youth Connekt Cameroon. Cette initiative conjointe ONU-gouvernement appuyée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) visant la connexion entre les jeunes et des mentors dans différents domaines d’activités dans la perspective d’accroître leurs performances et d’en faire des entrepreneurs compétitifs, a connu une avancée notable le 28 août dernier à Yaoundé. Ceci grâce à la signature officielle du document-projet y relatif. Présents à cet événement, les parties impliquées, en tête desquelles le Système des Nations unies et le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique. Des membres du gouvernement en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire et de la Femme et de la Famille, ont également fait le déplacement. Il est également important de signaler la présence de Fadimatou Iyawa Ousmanou, présidente du Conseil national de la jeunesse, organisme représentant la principale cible de cette initiative, qui n’a pas caché sa satisfaction, se réjouissant de voir les difficultés liées à l’emploi-jeune s’apaiser dans une certaine mesure grâce à Youth Connekt. 
    Tous ces segments doivent mettre leur touche afin que se matérialise enfin ce concept lancé officiellement le 9 décembre 2019, sous le très haut patronage du chef de l’Etat, avec pour objectif d’améliorer durablement l’autonomisation socio-économique et l’engagement citoyen des jeunes pour leur meilleure implication dans le développement économique et social du Cameroun.  Le document signé vendredi dernier entre autres par le représentant de l’Etat, à savoir le ministre Mounouna Foutsou, et la représentante du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), Siti Batoul Oussein, ainsi que leurs partenaires, permet à Youth Connekt de rentrer dans sa phase d’implémentation effective. 
    L’étape pilote couvre un intervalle de trois ans, allant de 2021 à 2023. D’après le Minjec, cette périodicité est propice, car elle « offre l’avantage de capitaliser les acquis du projet au fur et à mesure de sa mise en œuvre, de renforcer les synergies et de le rendre plus performant. » A terme, Youth Connekt a pour ambition de créer des emplois et de consolider l’entreprenariat jeune, l’éducation civique, la participation citoyenne, la cohésion sociale, le réseau intergénérationnel (jeunes avec les leaders), tout en réduisant l’écart genre dans divers secteurs d’activités. Mais avant 2021, il reste encore quelques points à finaliser. Ce sont la tenue du comité de pilotage, la constitution de l’équipe de gestion du projet, la finalisation des discussions avec le secteur privé, et la conduite d’un nombre d’actions de communication, pour davantage mobiliser et connecter la jeunesse.
     

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne. S’abonner à cameroon-tribune


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

    Vidéo du jour:

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here