Joseph Pagop Noupoue, l’incarnation camerounaise de Savannah Energy

0

Joseph Pagop Noupoué nommé administrateur non exécutif chez Savannah Energy

La société britannique Savannah Energy a annoncé la nomination de Joseph Pagop Noupoué, un avocat camerounais, au conseil d’administration en tant qu’administrateur non exécutif. Il remplacera Steve Jenkins, l’actuel président non exécutif, qui démissionnera après l’assemblée générale annuelle de 2023. Pour intégrer l’organe décisionnel de Savannah Energy, Joseph Pagop Noupoué a dû souscrire 6 095 726 actions nouvelles du capital au prix de 1,6 million de livres sterling, soit environ 1,187 milliard de FCFA. Il détient désormais 0,46 % du total des droits de vote de la société.

Joseph Pagop Noupoué est actuellement directeur général associé de la succursale camerounaise du cabinet d’expertise comptable Ernst & Young. Il est également fiscaliste pour l’Afrique francophone et revendique une solide expertise dans le conseil aux entreprises des secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de l’électricité. Dans une déclaration, il a exprimé sa satisfaction de rejoindre Savannah Energy à un moment clé de sa croissance et a déclaré qu’il était impatient d’utiliser son expérience dans ce rôle.

La nomination de Joseph Pagop Noupoué suscite des soupçons

La nomination de Joseph Pagop Noupoué intervient après que la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun (SNH) a signé un accord de 44,9 millions de dollars avec Savannah Energy pour acquérir 10% des actions récemment acquises de la Cameroon Oil Transportation Company (Cotco). Cette société possède et exploite la portion camerounaise de l’oléoduc où le pétrole tchadien est évacué. La participation du Cameroun dans cette coentreprise passera à 15,17% en cas de succès, contre 31,06% pour Savannah Midstream Investment Limited (SMIL), filiale de Savannah Energy, 29,77% pour Petronas et 24% pour le Tchad.

Les autorités tchadiennes s’opposent au rachat des actifs du géant pétrolier ExxonMobil au Tchad par Savannah Energy. Le pays estime que Savannah n’a pas les capacités techniques et financières pour exploiter les actifs nationalisés d’ExxonMobil. Ce que conteste l’entreprise britannique devant la Chambre de commerce internationale (CCI) de Paris. Cette situation a suscité une réaction du Tchad, qui estime que « de nombreuses personnalités camerounaises » tourneraient autour de Savannah Energy.

En somme, la nomination de Joseph Pagop Noupoué chez Savannah Energy est une étape importante pour l’entreprise britannique. Cependant, elle suscite des soupçons en raison de la controverse entourant l’acquisition des actifs d’ExxonMobil au Tchad.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire