Home Economique Production de café 2021-2022 : l’ONCC contredit le Premier ministre Dion Nguté
Economique

Production de café 2021-2022 : l’ONCC contredit le Premier ministre Dion Nguté

(Investir au Cameroun) – Selon des chiffres dévoilés par l’Office national du cacao et du café (ONCC) le 15 mars 2023 à Maroua, dans le nord du pays, à l’occasion du lancement officiel de la campagne café 2022-2023, Le Cameroun montre des signes de campagne 2021-2022 verra une production commercialisée (y compris les stocks de la dernière campagne) de 11 557 tonnes de café (10 579 tonnes de robusta et 997 tonnes d’arabica). Cette performance est moins bonne que les 16 142 tonnes de production commercialisée pour la campagne 2012-2013, alors classée comme la plus mauvaise par les acteurs de la filière campagne.des 50 dernières années ».

Force est de constater que les chiffres que vient de publier l’Office national du cacao et du café (ONCC) de Maroua sont à l’opposé de la hausse annoncée par le Premier ministre aux députés en novembre 2022. En effet, lors de la présentation du programme économique, financier, social et culturel pour l’année 2023, Joseph Dion Nguté a annoncé que lors de la campagne caféière 2021-2022, le Cameroun a enregistré une production de 38 047 tonnes, dont 6 386 tonnes de café arabica et 31 661 tonnes de café robusta. Des chiffres que l’ONCC dément finalement.

En tout cas, le bilan de la campagne caféière 2021-2022, qui vient d’être présenté officiellement à Maroua, confirme la poursuite du recul de la filière café au Cameroun, dans un contexte pourtant marqué, pointe l’ONCC avec un « augmentation soutenue decours mondiaux tout au long de la campagne. Bien plus, en postant pour le 2e une année consécutive de production inférieure à 20 000 tonnes (12 156 tonnes lors de la campagne 2020-2021), le Cameroun est plus éloigné des 185 000 tonnes de café, toutes variétés confondues, projetées par le gouvernement dans le cadre du plan de relance du cacao 2015-2020 café secteur.

Selon le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), dont les initiatives visant à accroître la production de café ont jusqu’à présent échoué, le ralentissement que connaît l’industrie du café au Cameroun depuis des décennies est la combinaison de plusieurs facteurs. Ce sont principalement, apprend-on, le vieillissement et la faible productivité des vergers ; le désintérêt des jeunes pour cette culture de rente en raison de sa faible rentabilité ; travail acharné et offres plus lucratives dans d’autres secteurs d’activité…

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

01-12-2022 – Café : Le Cameroun triple sa production en 2021-2022 (38 047 tonnes), après une campagne 2020-2021 catastrophique

16/02/2022 – Café : La production commercialisée du Cameroun baisse de 50,7% pour atteindre 12 157 tonnes au cours de la campagne 2020-2021

#Production #café #lONCC #contredit #Premier #ministre #Dion #Nguté

Source: Investir au pays

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Le Cameroun s’associe à une société ivoirienne : la sécurité des visas électroniques.

Le Ministère des Relations Extérieures du Cameroun a conclu un partenariat de...

Le général Colcombet en mission diplomatique : la coopération CAMEROUN-FRANCE.

Un haut gradé de l’armée française, le général de corps d’armée Colcombet,...

Crise anglophone au Cameroun :Rançons et enlèvements des enseignants.

La situation dans les régions anglophones du Cameroun demeure préoccupante, avec des...

Samuel Eto’o quitte le Cameroun dans un climat d’incertitude

Selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt, le président de la Fédération camerounaise...

[quads id=1]