Le Cameroun reçoit un prêt de 21 milliards FCFA de la BID pour la reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

0

La Banque Islamique de Développement accorde un prêt de 32,25 millions d’euros pour la reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun

Le 10 mai 2023, la Banque Islamique de Développement (BID) a signé un contrat de prêt d’un montant de 32,25 millions d’euros avec le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. Ce financement est destiné à soutenir les efforts du gouvernement camerounais dans la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures essentielles, le renforcement de la cohésion sociale et la redynamisation de l’économie locale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Ce prêt devrait donner une impulsion à la mise en œuvre du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (PPRD), pour lequel le gouvernement peine encore à mobiliser les financements nécessaires à sa mise en œuvre. Sur une enveloppe totale de 154 milliards de FCFA (environ 258 millions de dollars), seuls 11,5 milliards avaient été mobilisés à la mi-2022, soit un taux de mobilisation de 7,4%, selon le coordonnateur du PPRD.

Le Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

Le PPRD vise à atténuer l’impact de la crise sur la population et l’économie des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, dévastées par la crise sociopolitique qui y sévit depuis la fin de 2016. Il repose sur trois piliers, à savoir : la restauration de la cohésion sociale, la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures de base et la redynamisation de l’économie locale.

Le gouvernement camerounais a mobilisé 75% des 11,5 milliards de FCFA, tandis que le secteur privé a contribué à hauteur de 1,2 milliard de FCFA, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) 400 millions de FCFA et le Japon 1,5 milliard de FCFA. En mars dernier, le Japon a injecté 1,3 milliard de FCFA supplémentaires dans la cagnotte, portant sa contribution à 2,8 milliards de FCFA.

Cette nouvelle contribution de la BID devrait permettre d’accélérer la mise en œuvre du PPRD et de contribuer à la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures essentielles, ainsi qu’à la redynamisation de l’économie locale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Conclusion

Le prêt accordé par la BID pour la reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun est une bouffée d’air frais pour le gouvernement camerounais, qui peine à mobiliser les financements nécessaires à la mise en œuvre du PPRD. Cette contribution devrait permettre d’accélérer la mise en œuvre du plan et de contribuer à la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures essentielles, ainsi qu’à la redynamisation de l’économie locale dans ces régions. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour atténuer l’impact de la crise sociopolitique qui y sévit depuis la fin de 2016 et restaurer la cohésion sociale dans ces régions du Cameroun.

Mots clés: Reconstruction, Nord-Ouest, Sud-Ouest, Cameroun, prêt, BID, PPRD, infrastructures, économie locale, cohésion sociale.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire