Cameroun: Après le communiqué du SDF, John Fru Ndi son président s’exprime enfin Voici les details

0
25

Le Chairman du Social Democratic Front donne rendez-vous aux internautes ce vendredi 11 septembre 2020 dès 19 heures, pour réitérer la position de son parti à propos des élections régionales, et aussi sur l’actualité en cours à Bamenda (Nord-Ouest).
Le Social Democratic Front (SDF) annonce sur sa page Facebook que son président, John Fru Ndi, va s’exprimer dans la soirée de ce vendredi 11 septembre 2020, précisément à 19 heures, heure du Cameroun, sur quelques sujets qui rythment la vie politique actuellement au Cameroun.

Au cours de ce rendez-vous avec les internautes sur ce réseau social, le Chairman du parti de la balance va s’exprimer sur la convocation par le président de la République, Paul Biya, des collèges électoraux en vue des élections régionales du 6 décembre 2020. Dans un communiqué publié le 2 septembre 2020, John Fru Ndi a d’ores et déjà laissé entendre que son parti n’irait pas à ces élections, même s’il est de nouveau inscrit parmi les sujets qu’il va aborder.

Le Chairman qui se trouve en séjour aux Etats-Unis entend également faire entendre sa voix sur les récents événements survenus dans la ville de Bamenda, qui a été l’objet ces derniers jours d’affrontements sanglants entre forces de défense et de sécurité et groupes séparatistes armés. Ce climat a poussé les autorités à décréter un état de siège dans la capitale régionale du Nord-Ouest, à travers l’opération «Bamenda Clean».

Celle-ci vise à sécuriser et à protéger les populations. Depuis trois jours, Bamenda a le visage d’une ville fantôme, avec les rues totalement désertes et les commerces fermés.

L’atmosphère politique au Cameroun s’est alourdie davantage ces derniers jours avec l’appel lancé en fin août 2020 par le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), qui entend mettre à exécution ses menaces de déloger Paul Biya du pouvoir, alors qu’il l’avait mis en garde sur la convocation des collèges électoraux pour les régionales, si la crise anglophone n’était pas résolu et que le système électoral n’était pas réformé.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Laisser un commentaire

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here