Home Actualité internationale Agression d’une directrice d’école à Marseille : un incident banal tourne au drame
Actualité internationaleSociété

Agression d’une directrice d’école à Marseille : un incident banal tourne au drame

Une altercation violente a éclaté entre une mère et l’équipe enseignante de l’école de la Millière, dans le 11e arrondissement de Marseille, se soldant par des coups et des griffures infligés à la directrice de l’établissement, qui a reçu une incapacité temporaire de travail de 5 jours.

Tout a commencé par un incident en apparence banal. Selon un membre de l’association des parents d’élèves de l’école élémentaire de la Millière, « un élève n’a pas pu participer à une sortie scolaire parce que son autorisation parentale n’avait pas été signée. En l’apprenant, sa maman est venue demander des explications aux enseignants à la sortie de l’école, lundi après-midi. » Cependant, les explications fournies par l’équipe enseignante n’ont pas satisfait la mère. « La discussion a duré un moment, mais les enseignantes ont beau expliquer que légalement, elles n’avaient pas le droit de faire sortir un élève de l’école sans l’autorisation des parents, elle ne voulait rien entendre. Elle a commencé à les insulter, à les traiter de racistes. Voyant que les échanges ne menaient à rien, la directrice lui a demandé calmement de quitter l’école », a déclaré le père de famille.

La mère, accompagnée de sa fille aînée, a vivement réagi à cette demande de départ. « La grande sœur a porté des coups de poing, donné des claques et griffé la directrice de l’école », a confié le parent d’élève. Cette agression a entraîné une incapacité temporaire de travail de cinq jours pour la directrice. L’inspection académique a indiqué que la directrice déposerait plainte ce mardi après-midi. Par ailleurs, elle a pris en charge le remplacement de la directrice dans sa classe et a dépêché trois membres de l’équipe mobile académique de sécurité ainsi qu’une psychologue scolaire. Les enseignantes ont pris le temps de discuter avec les élèves qui ont été témoins de la scène, afin de les aider à comprendre et à exprimer leurs ressentis. Certains enfants, profondément choqués et en larmes, ont été entendus par la psychologue.

En conséquence de cet incident, le carnaval prévu mardi après-midi a dû être annulé. Les parents d’élèves se sont réunis toute la matinée pour rédiger une lettre adressée à l’inspecteur d’académie. Dans cette lettre, ils expriment leur consternation face à la plainte pour racisme déposée par la mère, soulignant que l’équipe enseignante est particulièrement dévouée et investie dans la réussite de tous les enfants de l’école, malgré les difficultés du quartier. Le père de famille insiste sur les excellentes relations entre les familles et les professeurs, et exprime le souhait que l’élève soit transféré dans une autre école. En effet, il est difficile d’imaginer une reprise sereine des cours avec une plainte en cours.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Procès historique à Marseille : scandale de corruption en Afrique

Le procès des dirigeants de Bourbon pour corruption en Afrique débute à...

L’Égypte se joint à l’action contre Israël : Plainte pour génocide à Gaza

L'Égypte se joint à la plainte de l'Afrique du Sud contre Israël...

Rapprochement audacieux : Alger et Marseille unies pour l’avenir

Alger et Marseille renforcent leur coopération avec une convention ambitieuse pour le...

Plainte pour génocide à Gaza : l’Égypte soutient l’Afrique du Sud

L'Égypte soutient la plainte de l'Afrique du Sud contre Israël pour génocide...

[quads id=1]