Cameroun : Voici comment Kah Walla et Kamto finalisent le plan de la révolution

0
21

Maurice Kamto entame les derniers régalages pour la révolution du 22 septembre 2020. Le président du MRC a rencontré ce dimanche Kah Walla, la présidente du parti politique CPP et les leaders de Stand-Up for Cameroon. Les sujets abordés au cours de cette rencontre n’ont pas été révélés à la presse cependant selon des indiscrétions, l’organisation de manière concertée de la révolution du 22 septembre serait évoquée.

Kah Walla avait pris ses distances du MRC pour deux raisons principalement. La femme politique estime qu’il ne saurait y avoir de gagnant à l’issue d’une élection émaillée de fraude alors que Maurice Kamto réclame toujours sa victoire. Elle croit également à la force de la rue pendant que Maurice Kamto jouait au non-violent. Désormais les deux parties semblent s’accorder sur l’essentiel pour défendre les intérêts supérieurs des Camerounais.

Kah walla, une femme de principe

La présidente du Cameroon People’s Party (CPP) Edith Kah Walla a vivement critiqué la méthode qu’emploie le Mrc de Maurice Kamto pour accéder au pouvoir. Elle dénonce l’obstination de Maurice Kamto à réclamer sa victoire alors que tout le monde s’accorde à dire que l’élection a été mal organisée.

« Il va être difficile de mettre toutes les différentes forces ensemble au Cameroun si le MRC ne quitte pas cette histoire d’élections. L’enjeu est actuellement national, les élections ont eu lieu, elles étaient mauvaises. Quand un jeu est mauvais, on ne reste pas et dire c’est moi qui ai gagné le jeu qui était mauvais. On a tous vu que l’élection était mal organisée. On a tous vu ce qui s’est passé durant cette élection », a -t-elle déclaré chez Max Sénior Ivoire.

Pour Kah Walla, l’heure est à la mise en commun des forces pour une refondation de la nation camerounaise. Elle est convaincue qu’aucun parti ne parviendra seul, à venir à bout du régime Biya.
« Tant que vous posez le problème en termes de personnes au lieu de le poser en termes de la refondation de la nation, ça va être difficile », a-t-elle déclaré tout en reconnaissance la force du Mrc.

« Quand un grand mouvement comme le Mrc met la chose au tour d’une personne, c’est difficile pour les autres forces. Je sais que cela va fâcher beaucoup de personnes mais vous perdez beaucoup de temps. Vous posez le problème en termes de personne au lieu de la poser en termes de refondation. Aucun mouvement seul, ne peut réussir le projet de mettre fin à ce régime », précise-t-elle en donnant l’exemple du Soudan ou encore du Birkina Faso.

Source: www.camerounweb.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Laisser un commentaire

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here