Jean Claude Ottou, ancien directeur de MTN Cameroun, nie les accusations de viol sur mineur.

0

Jean Claude Ottou, ancien directeur adjoint de MTN Cameroun, a récemment réfuté des allégations graves à son encontre. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Ottou a dénoncé des allégations qu’il qualifie d’infondées et de nuisibles à son honneur et à celui de sa famille. Il envisage également une action en justice contre les auteurs de la publication. Les accusations portées contre lui sont apparues dimanche dernier, un post largement partagé sur les réseaux sociaux annonçait le décès de l’ex-PDG de MTN Cameroun, tué après avoir violé une fille de 13 ans.

Réponse ferme aux allégations graves

Jean Claude Ottou a apporté un démenti ferme à ces allégations diffamatoires sans fondement. Il souligne également que la publication de sa mort fabriquée et des causes de cette mort révèle une intention sincère de salir son honneur et celui de ses proches.

Procédures judiciaires envisagées

En réponse à ces graves allégations, Jean Claude Ottou envisage une action en justice contre les auteurs de la publication. Il considère cette opération comme un acte de cybercriminalité et poursuivra également en justice le(s) auteur(s) de ladite opération pour restaurer sa dignité gravement atteinte.

Origine des allégations

Les accusations portées contre Jean Claude Ottou sont apparues dimanche dernier. Un post largement partagé sur les réseaux sociaux annonçait le décès de l’ex-PDG de MTN Cameroun. Selon l’auteur du message, Ottou a été tué après avoir violé une fille de 13 ans.

Cette affaire a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et a été largement relayée par les médias. Jean Claude Ottou a décidé de prendre la parole pour réfuter ces allégations et envisager des procédures judiciaires contre les auteurs de la publication.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire