Mondial Féminin : Les Lionnes perdent Manga Ambassa et Manuela Batamag

0

La désillusion de joueuses face à un avenir bouché

La récente fuite de deux joueuses de l’équipe féminine de handball du Cameroun lors du Tournoi de France met en lumière le manque de perspectives pour les sportives dans leur pays. Contraintes à l’exil, de nombreuses athlètes n’ont d’autre choix que de risquer leur vie en émigration clandestine.

Le sport camerounais, ce parent pauvre livré au dénuement

Le secteur sportif au Cameroun vit dans une précarité indigne d’un pays qui a pourtant brillé sur de nombreux podiums. Faute de politique volontariste, les athlètes et les entraîneurs manquent cruellement de moyens et doivent souvent cumuler plusieurs emplois pour joindre les deux bouts. Les stars locales, telles que Roger Milla ou Samuel Eto’o, ont fait la renommée du pays à l’étranger, mais leurs successeurs peinent à survivre et sont souvent ignorés par le Ministère des Sports.

L’exil ou la galère : le triste dilemme des Lionnes

Face à cette précarité, de plus en plus de sportives sont contraintes de tenter leur chance à l’étranger, même clandestinement. Elles sont obligées de tourner le dos à la sélection nationale, comme ces deux handballeuses. Le Cameroun ne leur offre aucun avenir, laissant ainsi des talents gâchés et abandonnés sur le bord de la route. Cette situation entraîne une émigration massive des jeunes, compromettant ainsi l’avenir du sport local et de ses forces vives.

Joël Mbida, 237online.com

Mots clés : Mondial, Féminin, les Lionnes, perdent, Manga Ambassa, Manuela Batamag

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire