Eric Kingue révèle (enfin) ce qu’il reproche réellement à Kamto

    0
    17

    Le président du Mouvement Patriotique Pour un Cameroun Nouveau Paul Eric Kingue indique qu’il préfère mettre fin à sa carrière politique, s’il doit encore être directeur de campagne de quelqu’un.

    Paul Eric Kingue a été interviewé par notre confrère Diaf Radio. A l’entame de cette interview, le président du Mouvement Patriotique Pour un Cameroun Nouveau (Mpcn) a donné les raisons pour lesquelles son parti politique et lui ont pris part aux élections législatives et municipales du 9 février 2020. Il a indiqué qu’il s’agissait d’abord d’une promesse qu’il avait faite aux populations de Njombe-Penja le 13 octobre 2019, soit quelques jours après sa sortie de prison. Il s’y était rendu pour une faire une visite à ses proches. Il avait alors promis de faire entrer son parti dans les institutions nationales.

    “Il fallait entrer dans les institutions, quoiqu’on dise. La loi peut être mauvaise, mais c’est la loi. Si nous n’appliquons pas la loi, la seule chose qui nous reste c’est de nous rebeller contre la loi, et donc contre la République. Alors moi je tenais absolument pour ne plus jouer un rôle de second degré dans la vie politique du Cameroun, vous savez en 2018, je n’ai pas été candidat à la Présidentielle, précisément parce que mon parti n’avait pas de conseiller municipal, tel que l’exigeait la loi…Je n’avais ni de député conseiller municipal, ni de conseiller municipal pour la simple raison que, mon parti venait simplement juste d’être créé. Donc il fallait attendre une élection, pour pourvoir à mon parti soit un conseiller municipal, soit un député. Donc il n’aurait pas été juste pour nous de pas aller aux élections en 2020”, a-t-il déclaré.

    Le rôle de directeur de campagne

    Dans les explications qu’il a fournies et qui ont justifié sa participation au double scrutin, Paul Eric Kingue fait mention du fait qu’il ne souhaite plus avoir un second rôle. On se rappelle que son parti s’était allié eu Mrc. Et selon les arrangements faits, il avait été désigné comme le directeur de campagne de Maurice Kamto. Seulement, le président du Mpcn, qu’il n’a pas aimé jouer ce rôle. Et il ne souhaite plus que l’histoire se répète.

    “Il fallait donner au parti, soit un conseiller municipal soit un député, pour qu’en 2025, le parti soit capable d’investir un candidat qui peut ne pas être moi-même. Mais au moins que le parti ne soit plus un parti de second degré qui n’aura pour seule mission que d’accompagner d’autres partis. Comme je l’ai fait en 2018. Vous avez dû constater qu’en 2018, j’ai accompagné un autre parti et vous savez à peu près comment ça s’est terminé. Et je ne voulais plus que l’histoire se répète. Il fallait donner à mon parti une sorte de légitimité issue des urnes, pour lui permettre d’être capable d’investir un candidat en 2025”, a-t-il ajouté.

    Etre prêt à l’heure du changement

    Paul Eric Kingue affirme qu’un changement peut s’opérer au Cameroun. Et il doit être prêt lorsque ledit changement va s’opérer.

    “Croyez-moi entre aujourd’hui et 2025, beaucoup de choses peuvent changer dans ce pays. Beaucoup de choses peuvent se faire. Mais il ne faut pas qu’au moment de ce rendez-vous là, j’en sois encore à être appelé directeur de campagne de quelqu’un ou de y. Ca c’est des rôles que je n’ai pas beaucoup apprécié. Et en tout cas, tel que ça s’est achevé, si vous me demandez de devenir directeur de campagne de quelqu’un aujourd’hui, je préfèrerai quitter définitivement la politique”, a-t-il déclaré.


    SOURCE : https://www.w24news.com/eric-kingue-revele-enfin-ce-quil-reproche-reellement-a-kamto/?remotepost=52793

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]